samedi 29 août 2009

Les Nubiens à Seattle





Les Nubiens, je les aime bien. Les Nubiens, c’est Hélène et Célia, deux chanteuses franco-camerounaises. Hier soir, elles nous ont chanté quelques unes de leurs chansons—connues et moins connues. Temperature rising, très connue comme chanson. Que le mot soit perle, pareil, mais comme beaucoup j’ai pensé tout de suite à Henri Salvador, car elles ont interprété cette chanson avec lui. Il est mort à 91 ans il y a un an. Il chantait jusqu’au dernier souffle. Ce que j'aimais chez lui le plus était sa façon de rire. Essayez de le trouver par youtube.






J’étais un peu déçue quand Hélène a décidé de nous parler politique. Non pas parce que je ne suis pas d’accord avec elle – je le suis pour l’essentiel – mais simplement parce que là, au Triple Door de Seattle, elle prêchait aux convertis. Sauf la dame avec qui nous partagions notre table, qui est du parti politique de George W. Bush. Mais elle n’écoutait pas les propos de la Belle Hélène. Elle rêvait de son deuxième « date » avec quelqu’un qu’elle a rencontré par match.com. C’est au moins ce qu’elle nous a dit.

Il parait que Les Nubiens ont assisté à une « convention » d’Obama (je pense que LN voulait dire « caucus » mais peu import) et sont devenues les fans purs et durs de lui. D'accord, elles en sont fières et ont raison de l’être. Mais de là à nous casser les oreilles avec une monoloque sur la réforme de notre système de santé pendant dix minutes.... Franchement, j’aurais préféré une chanson de plus.

Mais bon, ce n’était pas grave et la soirée n’était pas gâchée pour autant. Les Nubiens sont très agréables à voir sur scène. Elles sont douces,décontractées, naturelles. Hélène est une belle femme bien enrobée, et elle assume sa volupté totalement. Elle ne se cache pas derrière des robes fluides ; elle porte des vêtements moulants et très colorés. Célia, plus petite et avec un corps plus sec, a un sourire très apaisant et rêveur. Je me demandais comment elle faisait pour danser avec ses talons et comme si elle m’entendait, elle les a enlevé pour finir la soirée pieds nus. Quant à nous, on a fini la soirée à Palace Kitchen, un de nos restaurants préférés. Une assiette de chicken wings et la salade « Beacon Hill » (roquette, betteraves, pignons, un peu de fromage de chèvre, sauce citronnée) pour moi.