jeudi 9 octobre 2008

Prix Nobel discerné à J.M.G. Le Clézio


"Les vrais héros ne savent pas qu'ils sont des héros."

L'académie suédoise vient d’annoncer que le Prix Nobel de la littérature 2008 est attribué à J.M.G. Le Clézio, écrivain français que je suis en train d’écouter à la radio via l’Internet. Il a été interviewé ce matin sur France Inter, avant l'annonce. Et il y a de la musique : Le Boléro de Ravel.

Il est beau, Le Clézio, il est bon, il écrit bien, et il s'exprime à vive voix doucement mais avec des mots très durs.

Bizarrement, hier je regardais ma bibliothèque pour préparer un entretien lundi prochain sur mes goûts littéraires. (C'est une autre histoire.) J'ai retrouvé un livre de lui, un recueil de nouvelles (Printemps et autres saisons). J'avais un peu oublié cet auteur. Puis, ce matin j'apprends qu'il n'est pas oublié par les autres.

Je me dis que j'ai de la chance, car je connais l'œuvre des 3 derniers lauréats : J.M. Coetzee, Doris Lessing et, cette année, J.M.G. Le Clézio. Et en plus, j'ai visité le musée Nobel (le Nobelmuseet) à Stockholm. Si vous vous retrouvez un jour en Suède, il ne faut pas rater ça!